Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 avril 2017 7 16 /04 /avril /2017 10:23
Shattered windows and Broken Mirrors
Shattered windows and Broken Mirrors

Shattered Windows

 

Toute nouvelle civilisation se construit sur les ruines d’une autre soit vaincue par la guerre et les conquêtes, soit pour être remplacée par un progrès technologique.

Le peintre suit cette évolution et la rend sous forme de tableaux enfermés dans des cadres traditionnels, rectangulaires, carrés parfois ovales pour des portraits.

Dans le cas du « shutterism », André Girod a transformé le cadre pour aider à comprendre cette transition : le cadre a la forme d’une fenêtre brisée car c’est dans une destruction, le premier dégât visible.

Souvent les grands maitres faisaient compléter leurs tableaux par des élèves qui alors bouchaient les coins du tableau avec des feuillages. Dans les tableaux d’André Girod, inutile puisqu’il n’y a plus de « coins ».

La série « Destruction/construction » dans des cadres soit conventionnels, soit déformés montre l’évolution de l’urbanisme dans les années 70/80 : destruction de vieux quartiers et construction de tours en acier et en verre comme ce fut le cas à travers la planète. Shanghai, Sydney, New York, Paris ( la Défense), Buenos aires et toutes les grandes métropoles subirent de tels changements.

Mais en 1982, lors de l’exécution de ses tableaux, André Girod a pensé que toute construction subira un jour une destruction. Ce fut le cas à New York le 11 septembre 2001. Un des tableaux montre la destruction d’une tour acier/verre.

Shattered windows and Broken Mirrors
Shattered windows and Broken MirrorsShattered windows and Broken Mirrors
Shattered windows and Broken Mirrors
Shattered windows and Broken Mirrors
Shattered windows and Broken Mirrors

Broken mirors

 

Dans cette série, le peintre André Girod tente de reconstituer un objet ou un portrait projeté sur un miroir brisé. L’éclatement est visible car chaque morceau reflète une partie de l’image. Pour l’artiste, c’est l’étude d’un dispersement psychologique de la nature humaine ou végétale. Un bouquet de fleurs vu sous forme de mille facettes, un visage divisé en multiples aspects qui reflètent les maintes divisions de l’être humain.

Les cadres sont alors utilisés pour renforcer cette brisure et pour montrer que le cadre peut jouer un rôle important dans l’exposition du sujet.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Jardins De Magali Lauris
commenter cet article

commentaires